Les conseils Bouvet

Retour

Mes menuiseries et la ventilation

Mes menuiseries et la ventilation

LE SAVIEZ VOUS ?

L'air que nous respirons provient à 90% de l'intérieur des bâtiments... Nous sommes donc plus exposés à la qualité de l'air intérieur qu'à la pollution extérieure. On estime que nous passons en moyenne 22 heures par jour dans des locaux fermés (bureaux, écoles, etc...), dont 16h à notre domicile !

Un mauvais renouvellement d'air peut incommoder les occupants ou même être à l'origine de pathologies. Pour tous vos travaux en rénovation ou réhabilitation, lors d'un changement de fenêtres, il convient donc de prendre ce besoin de ventilation en compte, sous peine de très mauvaises surprises dans les semaines suivant la pose des menuiseries.

 

ET POURTANT, LES FENETRES SONT DE PLUS EN PLUS ETANCHES

Pour répondre aux exigences d'isolation thermique et acoustique, les fenêtres sont de plus en plus étanches. Chez Bouvet, elles sont même toutes équipées de 3 joints d'étanchéité, garantissant un classement A*4, meilleur classement possible.

Aussi, pour vos travaux en neuf comme en rénovation, il convient de prévoir des grilles de ventilation pour les menuiseries posées dans les pièces sèches, permettant le juste renouvellement d'air et éviter ainsi tous désagréments tels que mauvaises odeurs, condensation, moisissures, etc...N'hesitez surtout pas à vérifier ce point sur le devis proposé par votre menuisier installateur.

A noter que dans le cas de volets roulants posés sur menuiseries, les grilles de ventilation sont dans ce cas prévues au niveau des coffres de volets roulants.

 

QUE FAIRE ?

En neuf, l'installation d'une VMC (Ventilation Mécanique Contrôlée) est obligatoire depuis 1982. Les fenêtres et coulissants prévus dans les pièces sèches doivent être équipés de grilles de ventilation et permettre le renouvellement d'un volume par heure. Dans les pièces d'eau (cuisine, salle de bain, toilettes), aucune grille de ventilation ne doit être posée. La seule exception possible s'applique en cas d'existence d'une VMC double flux, les apports d'air étant gérés différemment.

En rénovation, qu'il y ait une VMC ou pas, la règle est exactement la même qu'en neuf : ventilation au moyen de grilles de ventilation dans les pièces sèches, aucune grille dans les pièces d'eau.

 

LES BONNES PRATIQUES

Toujours laisser sa VMC en marche : votre logement a besoin d'être aéré en permanence. Si la ventilation est stoppée, l'humidité et les pollutions diverses stagnent dans le logement. Des moisissures peuvent progressivement se former et détériorer le bâti. De plus, la qualité de l'air sera de plus en plus mauvaise. Un arrêt de la VMC peut également causer des condensations importantes dans les conduits et des dégâts des eaux.

Ne jamais boucher les entrées d'air, même quand il fait froid. Ce type d'action dégrade la VMC et engendre le rejet de pollutions dans d'autres pièces.

Ne jamais raccorder la hotte de cuisine ou le sêche linge à la VMC. Votre installateur ou artisan menuisier ne pourra être tenu pour responsable d'un tel raccordement.

Prévoir un passage d'air sous les portes, de 2 mm minimum, afin de favoriser la circulation d'air entre toutes les pièces.

Plus le logement est performant d'un point de vue thermiques (logements RT 2012, maisons ossature bois par exemple), plus le respect de ces disposition est indispensable.

N'hésitez pas à demander conseil à votre artisan menuisier pour vous conseiller sur ces points. Dans le cadre de la formation RGE Qualibat, il a été formé à toutes ces problématiques et saura vous apporter tous les conseils utiles et nécessaires.

100% Français depuis 1921
4 000 Professionnels Bouvet pour vous servir
1 200 Menuiseries par jour
700 Un effectif de 700 personnes
© Bouvet - 2018 Tous droits réservés